Posts tagged ‘Actualités’

Blog News Pascal GIBERT

Présentation du blog de news de Pacal GIBERT tournant sur la plateforme de blogs RSF: les avantages de la plateforme de blogs RSF: pas de censure, le site traite des actualités, news, censure, liberté d’expression et de développement durable ainsi que l’Afrique.

Publicités

Continue Reading 16 juillet, 2010 at 1:36 Laisser un commentaire

Meurtre d’un Sourd-Muet abattu sans sommation au Gabon

Dans l’après-midi du vendredi, Christian Onanga, sourd muet, accompagné d’un autre sourd se rendait au marché trouver sa compagne. Ils se sont arrêtés dans la cour d’une autre malentendante. C’est à ce moment précis qu’une patrouille des forces de sécurités intervient et tire sans sommation. Christian Onanga s’est vu tirer dessus comme un chien, sous le regard et l’étonnement de son ami”, affirme le communiqué des trois ONG.

Continue Reading 8 septembre, 2009 at 10:48

Les tarlouzeries du marketing et le gratuit

Les tarlouzeries du marketing et le gratuit .

Communiqués de presse

Marketing et tarlouzeries .

Je suis dégouté par certains de la profession du marketing ( pas tous fort heureusement)

J’ai un service totalement gratuit d’un site qui propose la diffusion de communiqués de presse en ligne sur 7 sites simultanément :
diffusion de communiqués de presse
Deux de ces sites hébergés par une plateforme de blogs marketing : ont étés purement et simplement supprimés sans même m’en avertir …

C’est dégueulasse je fais cela pour me faire connaître , ça me prends 30 minutes pour diffuser un communiqué de presse sur les 7 sites …

À priori ca déranges fortement les pros du marketing ( enfin pas les vrais je suppose) qui eux font payer grassement ce service …

Cela veut dire que je suis dangereux pour eux ( si vous faites payer vos clients et que vous n’arrivez pas à des résultats changer de métier….)

À savoir que tous ces gens là en débutant ont faits comme moi et souvent pire avec des techniques frauduleuses …, mais c’est fait ce que je dis et pas ce que je fais …

Moralité de l’histoire tous les communiqués des deux sites sont perdus ainsi que leur pagerank et référencement

Ca m’apprendras de prendre des blogs d’une plateforme soit disant des pros du marketing

Messieurs du marketing que je déranges vous qui êtes si bon comment cela fait que vous ne me passiez pas devant sur les moteurs de recherche

C’est sûrement cela qui vous à dérangé le plus , forcément vous passez pour des tarlouzes

Faut il absolument faire payer pour être reconnu par votre profession …

Non je reste persuadé que l’on peut proposer un marketing gratuit et un référencement SEO très efficace en terme de popularité mais chut faut pas le dire … c’est secret !!!

Ces certaines personnes payées des milliers d’euros par mois me lèchent les bottes cherchez l’erreur …

Arrêtons l’hypocrisie , je suis pas pour le tout gratuit mais il faut savoir faire la part des choses !!!

On peut tout à fait effectuer un webmarketing performant et durable gratuitement !!!

2 mai, 2008 at 9:55 Laisser un commentaire

Actualités, Le patron de TF1 International mis en examen pour homicide involontaire

Communiqués de presse

Actualités, insolite .

Le patron de TF1 International mis en examen pour homicide involontaire .

Patrick Binet, 55 ans, patron de TF1 International, a été mis en examen samedi pour homicide involontaire et infraction à la législation sur les stupéfiants.

Il a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire.

Son sort aurait pu être pire encore, dans la mesure où le parquet avait réclamé son placement en mandat de dépôt.

Le brillant pdg de la filiale d’acquisition et de distribution de droits audiovisuels de TF1 avait été placé en garde à vue jeudi matin à la 2e division de la police judiciaire de Paris après la découverte à son domicile d’un cadavre, dans la nuit de mercredi à jeudi.

La personne décédée, un fonctionnaire de 39 ans, travaillait au ministère de la Culture, où il occupait le poste de chef du bureau du cabinet de Christine Albanel.

Il serait mort lors de son sommeil à la suite d’un arrêt cardiaque consécutif à l’absorption de drogues au cours d’une soirée privée au domicile du haut dirigeant de la chaîne de télévision, dans le 11e arrondissement de la capitale.

Les analyses toxicologiques auraient notamment montré la présence de GHB (acide gamma hydro butyrique), appelé plus communément « drogue du violeur« .

Cet anesthésiant détourné par certains milieux pour ses effets désinhibants se révèle particulièrement dangereux lorsqu’il est associé à de l’alcool, de la cocaïne et du poppers, un vasodilatateur utilisé comme aphrodisiaque.

Ce qui semble avoir été le cas cette nuit-là, selon des sources proches du dossier.

Drogues en grande quantité

Mercredi soir, outre la victime qu’il connaissait apparemment seulement de vue, le pdg de TF1 International avait invité chez lui trois autres personnes : un enseignant, un publicitaire et un commerçant.

Toutes contactées via un réseau téléphonique spécialisé.

Selon nos informations, Patrick Binet a affirmé aux enquêteurs que les drogues avaient été apportées par la victime, et que celle-ci en aurait beaucoup consommé cette nuit-là.

Une version des faits qui n’a pas encore été confirmée par le travail des enquêteurs.

C’est en se levant le matin que Patrick Binet aurait constaté le décès de la victime, qui avait dormi dans une chambre d’ami.

Il a alors aussitôt prévenu les secours.

L’homicide involontaire est passible de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Source du Communiqué de presse : www.lepoint.fr

20 avril, 2008 at 12:51 Laisser un commentaire

NTIC, Syndicalisme et gendarmerie

Communiqués de presse
Actualités, communiqués, NTIC .

NTIC, Syndicalisme et gendarmerie .

Gendarmerie nationale Francaise

À l’aube d’une nouvelle fronde des militaires de la gendarmerie, il est intéressant de réfléchir à la construction d’un authentique lieu virtuel de démocratie sociale au sein d’une des plus vieilles institutions militaires françaises.

En effet, depuis mars 2007 et malgré le silence auquel les personnels militaires de la gendarmerie sont statutairement réduits, parce que privés de libertés d’expression et d’association, un forum de discussion baptisé Gendarmes et Citoyens , a su rapidement fédérer sur Internet l’ensemble des revendications sociales de la gendarmerie, ceci en dehors de tout contrôle hiérarchique.

Tous les éléments d’un «associationnisme» structuré s’y sont mis en place et, quand bien même on noterait la volonté déterminée de quelques membres ultra-militants de bâtir un appareil revendicatif solide afin d’encadrer les conflits futurs, la construction de ce «proto syndicat» virtuel se situe bien à la rencontre d’une réelle contestation sociale interne.

Ce syndicat, qui peut apparaître comme virtuel, donc inexistant et sans pouvoir sur la réalité pour certains (notamment au sommet de la hiérarchie), réunit cependant tous les attributs de la réalité : des militants, une direction, une doctrine, un programme, une plate-forme, une arène, des mots d’ordre.

Gendarmes et Citoyens est en passe d’être légitimé par les grands médias télévisuels nationaux comme FR 3, TF1 et France 2.

Comment Internet a-t-il donc pu servir de terreau à cette stratégie emmenée par une petite équipe de gendarmes de moins en moins anonymes, avec à leur tête un authentique leader, le commandant Jean-Hugues Matelly, qui tient l’ensemble par un incontestable savoir-faire et un discours lucide en prise avec la contestation ?

Pour le comprendre, il faut souligner l’expertise des gendarmes en matière de NTIC (nouvelles techniques d’information et de communication), techniques totalement investies par la gendarmerie dans le cadre d’une modernisation sans précédent menée dès les années 80 : elle avait été la première des deux forces publiques de sécurité à installer des fichiers informatisés pour la recherche criminelle.

Peu à peu s’est implantée toute une culture cybernétique partagée par tous, quel que soit leur grade.

L’émergence des NTIC dans l’univers militaire des gendarmes s’est produite aussi alors que pesaient sur les organes de concertation sociale, institués au sortir des deux crises sociales gendarmiques de l’été 1989 et de décembre 2001, des soupçons d’incompétence et d’inefficacité.

La hiérarchie apparaissait de son côté inopérante pour exprimer le mécontentement et le malaise social.

C’est dans ce contexte particulier qu’Internet constituera vite, presque naturellement, par sa forme, sa fonctionnalité et les rapports qu’il établit avec ses utilisateurs, le cadre idéal de l’expression sociale en gendarmerie.

Logiquement adapté à la structure du système constitué d’une multitude d’unités territoriales, isolées, où vivent et travaillent des petits groupes d’hommes, au sein desquelles les familles sont encasernées, en déficit de communication sociale, Internet va créer de nouvelles sociabilités, remplaçant les anciens liens sociaux distendus.

Les caractéristiques d’Internet seront particulièrement adaptées à la spécificité de l’engagement des gendarmes.

Alors qu’ils ne peuvent s’exprimer et former d’associations professionnelles, la réalité de leur engagement étant impossible du fait de leur dispersion géographique et de leur incapacité statutaire, Internet leur permet de s’impliquer par un engagement indirect et un militantisme à distance tout en restant immédiat et concret.

Internet va opérer la magie de supprimer virtuellement tous les intermédiaires.

Tout en restant un moyen virtuel d’expression, Internet donne une existence réelle et quotidienne au militantisme gendarmique : ouvrir son ordinateur, se brancher sur la Toile, s’inscrire sur un site et consulter et intervenir dans une discussion (un tchat) deviennent rapidement les éléments d’un acte quotidien, dès les années 2000, pour les épouses et leurs maris.

Que ce soit virtuellement ou réellement, le gendarme sur Internet contestera le système publiquement : il sait qu’il est lu par d’autres gendarmes, par des civils et par l’ensemble de la hiérarchie.

Peu à peu, le gendarme dans sa brigade va voir se constituer tout un réseau électronique d’interventions qui ressembleront aux siennes.

L’essentiel, pour les gendarmes cyberactivistes, c’est bien de s’inscrire, non pas dans une organisation idéologique, mais dans des projets, ou de reprendre des projets initiés par d’autres et d’exploiter tous les liens et toutes les connexions qui peuvent s’avérer efficaces.

Grâce à Internet et à une organisation virtuelle sans chef, les plannings d’activités, les mots d’ordre et les lettres d’information seront largement diffusés et permettront de renforcer et de maintenir des contacts.

Les échanges virtuels viennent renforcer les sociabilités en vigueur, consolider une identité collective ainsi qu’une conscience sociale assez vive et maintenir une capacité de mobilisation sociale.

Toujours en veille sur le réseau, le gendarme est sans doute désormais prêt, très facilement et très rapidement, à descendre dans la rue à la moindre alerte qui peut passer inaperçue à ceux qui sont en charge de la bonne gestion sociale de la gendarmerie.

Pour conclure, posons-nous la question de savoir si Gendarmes et Citoyens n’a pas déjà acquis suffisamment de légitimité afin de pouvoir remplir le rôle de partenaire social au sein de la gendarmerie.

N’est-il pas grand temps pour l’Etat de le prendre en considération afin d’éviter le pire ?

Source du communiqué de presse : www.liberation.fr

18 avril, 2008 at 7:06 Laisser un commentaire

Association Toucher pour Rêver

Communiqués de presse

Actualités, communiqués, handicaps .

Association Toucher pour Rêver .

Association toucher pour Rêver

Association pour rêver

L’association Toucher pour Rêver a été créée le 21 février 2008.

Son objectif :

Offrir enfin aux auditeurs aveugles la possibilité d’associer par le toucher un visage à une voix, une mélodie à la perception d’un profil.

Le projet porte sur « la création de bas-reliefs photographiques d’artistes de la chanson nationale et internationale, qui seront présentés dans le cadre d’expositions sensorielles et musicales » à travers toute la France.

Il s’inscrit dans la commémoration, en 2009, du bicentenaire de la naissance de Louis Braille.

Grâce à un procédé photographique innovant, conçu et développé par un grand photographe de mode, Vincent de Marly, des enfants non-voyants vont pouvoir enfin mettre un visage sur des chansons que diffusent les médias.

Ce projet a pour finalité d’offrir à ces enfants non-voyants la possibilité de percevoir leurs chanteurs préférés et fera l’objet d’une exposition de portraits sensoriels, en présence des enfants et des artistes.

Associer un visage à une voix, une mélodie à la perception d’un profil .

Interpellé par la problématique de la déficience visuelle, Francis Perez, responsable du Département Gravure et Relief à l’Institut National des Jeunes Aveugles à Paris et président de l’association, Serge Thanasi de Music Live Productions, le trésorier et Jean-Fabien de Selve de Digitagent, le secrétaire, unissent leur savoir faire pour appuyer ce projet.

Contact

Jean-Fabien de Selve

Digitagent

Association Toucher pour Rêver

Mail : jfds@digitagent.com

Téléphone : 01 42 33 61 22

14 avril, 2008 at 7:34 Laisser un commentaire

Coca-Cola utilise le marketing sans fil

Communiqués de presse

Actualités, communiqués, marketing, pubs .

Coca-Cola utilise le marketing sans fil .

Coca Cola utilise le marketing sans fil

Sébastien Olier, directeur, division mobile, de Kassius, en France, explique comment son agence en est venue à réaliser la campagne sans fil de l’Euro 2008 pour Coca-Cola.

Active depuis huit ans, Kassius est une agence indépendante située à Paris.

En 2002, elle a ouvert une division mobile, dirigée par Sébastien Olier.

Votre agence s’est lancée relativement tôt dans le marketing mobile.

D’où est venu l’intérêt?

En fait, la demande est venue des annonceurs eux-mêmes.

Bouygues Télécom, troisième opérateur sans fil de France, nous a demandé de concevoir des jeux pour lui.

Ça nous a amené à développer le marketing mobile et à éduquer nos autres clients sur l’importance de ce créneau.

L’un des avantages de l’Europe est, bien sûr, l’important taux de pénétration du téléphone sans fil.

En France, on estime que plus de 85% des gens possèdent un appareil sans fil.

En Italie, ce taux dépasse les 100%; car certaines personnes possèdent plus d’un appareil.

Mais ce qui est particulièrement intéressant est l’utilisation grandissante du multimédia depuis deux ans.

On juge qu’une personne sur deux se sert de son appareil pour prendre des photos, et une sur quatre pour réaliser des vidéos.

La moitié de la population a aussi déjà employé son appareil sans fil pour visionner de courts films.

Vous avez élaboré une campagne pour Coca-Cola diffusée durant l’Euro 2008.

Pouvez-vous nous décrire le concept?

Pour souligner son association avec l’Euro 2008, Coca-Cola voulait une campagne axée sur l’esprit de convivialité.

Elle sera déployée dans toute l’Europe, et nous nous occupons du volet français.

L’offensive, qui cible les 12-19 ans, reprend le principe du Holà, où ce que vous appelez « la vague ».

Sauf que les amateurs sont invités à se faire des « étreintes » et à nous envoyer leurs photos ou vidéos.

Les meilleures exécutions seront vues sur Internet et sur les appareils sans fil par des millions de personnes.

C’est une campagne d’image pour Coca-Cola, qui veut ainsi se positionner comme le connecteur entre les gens et sortir de la publicité de produits.

Ce type d’investissement dans le marketing sans fil est-il commun pour un annonceur?

Pour l’instant, non.

Nous sommes encore dans une phase d’expérimentation où les annonceurs tentent de voir ce qui est possible avec le marketing sans fil.

Il faut dire que les outils technologiques commencent à peine à être répandus sur le marché.

Aujourd’hui, les budgets des annonceurs en marketing mobile représentent environ 1% des sommes totales dépensées en publicité.

Mais de gros annonceurs comme Coca-Cola commencent à prendre la vague.

Pour l’Euro 2008, la part du budget publicitaire attribuée au téléphone sans fil par Coca-Cola représente 5% du montant total.

C’est quand même cinq fois plus que la moyenne.

Source marketing : Patrick Bellerose, Éditions Infopresse

14 avril, 2008 at 9:23 Laisser un commentaire

Articles précédents


Réseaux Sociaux

Facebook Twitter Linkedin RSS

Pascal GIBERT

Pascal Gibert

RSS PR Newswire

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
WadeDegage2012

WadeDegage2012

Sarkozy Dégage!

Pascal GIBERT Twitter